GRATUIT

Vos offres d'emploi informatique

Développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens
Postez gratuitement vos offres d'emploi ici visibles par 4 000 000 de visiteurs uniques par mois

emploi.developpez.com

Middleware : Microsoft retire du circuit son ADO.Net pour Oracle

Le , par Pierre Louis Chevalier, Expert éminent
Mise à jour du 01/09/09

Microsoft retire du circuit son ADO.Net pour Oracle, quelles sont les alternatives ?

ADO.NET est le provider intégré à Entity Framework qui dessert la base de donnée Oracle.
Ou plutôt était depuis que Microsoft a décidé de plus y apporté de support. (cf news précédente ci-dessous)

Pour mémoire, Entity Framework est un modèle développé par Microsoft visant à rendre inter-opérable tout type de base de données.
Or contrairement aux WFC (Windows Foundation Classes) pour les applications, le projet a visiblement du plomb dans l'aile.

La faute à Microsoft, certes, mais pas seulement.

Oracle n'a par exemple que peu réagit à l'arrêt du support de ADO.NET.
La société a mis à disposition ODP.NET, mais ce dernier semble laisser beaucoup de développeur sur leur faim.

Restent des solutions alternatives développées par des tiers comme DataDirect ou Devart.

Mais suffiront-elles à satisfaire les utilisateurs potentiels d'Entity Framework ?

Que pensez-vous de ODP.NET ?
Lui préférez-vous une solution "alternative" ?
Comment voyez-vous l'avenir de Entity Framework ?

Maj par Gordon Fowler

Microsoft retire du circuit son ADO.Net pour Oracle
Microsoft poursuit l’«assainissement*» de ses produits*en ciblant cette fois-ci l’ADO.net intégré à .Net FrameWork qui dessert la base de données Oracle. Cette mesure entre surtout dans la politique de limitation des coûts préconisée par la firme, suite récemment à une baisse sensible de ses profits.

L’arrêt
Microsoft a donc décidé de déprécier le provider ADO.NET pour Oracle développé par MS (et présent dans le Framework .NET), et qui permet d’accéder aux bases de données Oracle. Les utilisateurs potentiels sont alors vivement conseillés de se tourner vers d’autres fournisseurs partenaires de Microsoft.

La dépréciation
Microsoft n’a pas décidé seul du retrait ou de la dépréciation, c’est selon, de ce module qui est déjà adopté par de nombreux développeurs d’applications. En effet, Microsoft a d’abord consulté ses partenaires potentiels et aussi ses clients. Selon Himanshu Vasishth, gestionnaire du programme pour ADO.Net, plusieurs clients auraient déjà utilisés des produits similaires à ADO.Net, dont OracleClient. Soulignons que ces logiciels «*clones*» ont été développés par les partenaires de Microsoft. Aussi, les dirigeants de la société jugent qu’il est préférable pour ADO.Net de se retirer. Et ce, «*bien que des investissements très importants*» aient été engagés dans le développement d’un tel outil.

Nouveaux fournisseurs
Et Vasishth de continuer que bon nombre de ces partenaires-founisseurs offrent effectivement non seulement des produits de qualité qui seront à la hauteur des attentes des clients de Microsoft, mais qui procèdent également à des mises à jours fréquentes et régulières. Pour dire que l’absence de Microsoft, du moins dans cette arène-là, ne posera ni un problème de qualité ni un souci de pérennité. Bien au contraire, la mutation se passera sans contrainte aucune.

Le futur
Le System.Data.OracleClient sera présent dans les prochaines sorties de .Net Framework version 4.0, selon toujours Vasishth. Les anciennes applications continueront de fonctionner et les nouvelles applications ayant recours à OracleClient seront également traitées normalement. Seulement, il y aura un avertissement comme quoi le produit n’est plus opérationnel pour ne pas dire obsolète, lors d’une éventuelle compilation avec .Net 4.0

DataDirect Technologies
Ce fournisseur déjà pionnier en développement d’ADO.Net pourrait bien s’attribuer cette part délaissée par Microsoft auprès des nombreux clients dont certains n’apprécient pas trop ce changement. Mais des spécialistes sont plus optimistes et pensent, en fait, que c’est le moment opportun pour moderniser les applications et procéder à des mises à niveau. Et d’ailleurs, selon Jonathan Bruce de DataDirect Technlogies, son ADO.Net Entity Framework est maintenant arrivé à «*une bêta phase publique de développement*».

Le suivant?
ADO.Net ne sera pas la seule victime de cette politique d’austérité. On apprend également que les jours d’Encarta sont aussi comptés.

Source

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de dev01 dev01 - Rédacteur http://www.developpez.com
le 20/06/2009 à 9:26
Salut.

Peux t-on avoir la source de l'information STP ?

Sinon c'est une très bonne nouvelle ! C'est le moment de migrer vers SqlServer
Avatar de The_badger_man The_badger_man - Rédacteur http://www.developpez.com
le 20/06/2009 à 12:31
C'est le provider ADO.NET pour Oracle développé par MS (et présent dans le Framework .NET) qui va être déprécié.

Source: http://blogs.msdn.com/adonet/archive...nt-update.aspx
Avatar de The_badger_man The_badger_man - Rédacteur http://www.developpez.com
le 20/06/2009 à 15:49
Avatar de dev01 dev01 - Rédacteur http://www.developpez.com
le 22/06/2009 à 15:34
Merci pour la source.

Sinon pour ce qui est Entity Framework, ça ne change rien, il n'existe pas de provider Entity Framework pour Oracle, il faut obligatoirement passer par devart (sauf si d'autre société ont écrit le leur ou si on des "warriors" de le développer)

bon sur ces bonnes paroles je vasi aller militer pour l'abandon d'Oracle comme SGBD
Avatar de ZashOne ZashOne - Membre actif http://www.developpez.com
le 25/06/2009 à 12:27
merci pour l info

Perso je trouve ca une tres mauvaise nouvelles vu que 80% des applications que j ai developé utilise ce composant.

Il est tuoujours plus aisé de developper avec des composant du .net que des modules externes.

Perso sur mon poste de dev , j 'ai tojours la derniere version de Oracle patchéee par contre je doit developper des applications pour des postes qui ont des versions de Oracle client differentes .
Par le passé j'ai utilisé brievement ODP.net de oracle et les deploiement qui ont suivi ne se sont pas fait sans peine.

Ceux qui utilise le Mysl.data.dll doivent comprendre...

Utilisé des composants payants n 'est pas chose aisée face a certaines lourdeurs administratives ...

Dommage , mais bon on s'adaptera
Avatar de ZashOne ZashOne - Membre actif http://www.developpez.com
le 25/06/2009 à 12:28
d'ailleurs d autre partage mon opinion sur la source

I've tried using ODP.Net in the past and it's been a real pain because the libraries are version specific. Must have 10g ODP.Net for 10g install, 11g for 11g, etc.

I never had to worry about that with OracleClient.

I tried twice to switch to ODP (for the additional features) and gave up because of the versioning issues.

Avatar de ZashOne ZashOne - Membre actif http://www.developpez.com
le 25/06/2009 à 12:34
desolé pour l over multi post mais je trouve ca vraiment trop dommage en fait.

MS a egalement abandonné son support pour le driver ODBC de oracle en 64 bits , ce qui nous avait ammené a utilisé le driver de ORacle , il a fallu deux SR, 2 mois d 'attente et un patch (11.1.0.7.11) pour pouvoir commencer a utiliser celui-ci..

Je li sur la source que il y a egalement des fuites memoires dans les ODP.net .....

Bon en relativisant , si la seule difference est un warning a la compilation ca passe tout de meme
Avatar de tomlev tomlev - Rédacteur/Modérateur http://www.developpez.com
le 27/06/2009 à 14:31
Je ne pense pas que cet abandon fasse vraiment une différence en fait... De toutes façons, le provider Oracle de MS n'a pas évolué depuis sa version 2.0 (d'ailleurs je soupçonne que la seule évolution par rapport à la version 1.1 était pour coller au nouveau modèle ADO.NET 2.0). Cette annonce est seulement une officialisation de l'arrêt du développement de ce provider... Rien n'empêche de continuer à l'utiliser, la dépréciation n'implique aucun changement dans l'implémentation et il continuera à fonctionner comme avant.

Effectivement j'aurais bien aimé que MS fasse évoluer son provider Oracle pour supporter Entity Framework, mais il ne faut pas se leurrer : ce n'est pas dans leur intérêt, ils préfèrent qu'on utilise SQL Server, alors ils ne vont pas donner à Oracle le fusil pour leur tirer dessus...

Par contre, ce qui est agaçant c'est qu'il n'y a aucune alternative vraiment idéale :
  • ODP.NET a des inconvénients rédhibitoires à mon sens (paramètres liés par position par défaut plutôt que par nom, implémentation très peu rigoureuse du modèle ADO.NET 2.0...) et ne supporte toujours pas Entity Framework (d'ailleurs je me demande ce qu'ils attendent !)
  • le provider de DevArt supporte Entity Framework mais il est payant
  • la solution d'OpenLink est payante et semble excessivement lourde (nécessité d'installer des composants sur le serveur)


Donc la seule chose à espérer si on veut pouvoir utiliser Entity Framework avec Oracle à moindre coût est qu'Oracle fasse enfin évoluer ODP.NET...

Mais bon, la dépréciation du provider MS ne change pas vraiment la donne de toutes façons...
Offres d'emploi IT
Chargé(e) de mission au CERT Société Générale (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Architecte fonctionnel et applicatif (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Expert sécurité en audit d'applications (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Responsable bénévole de la rubrique Microsoft DotNET : Hinault Romaric -